Fédération PCF 81 du Tarn

Fédération PCF 81 du Tarn
Accueil
 
 
 
 

Contrats aidés: un grand plan social silencieux! Article de La dépêche 27.09.17.

Conseil Municipal d'Albi. Lundi 25 Septembre.

Un grand plan "social" silencieux

 

La Dépêche : 27.09.2017.

 

Roland Foissac et Stéphanie Guiraud-Chaumeil sur la même longueur d'onde, c'est assez rare pour être souligné. À l'issue du conseil municipal de ce lundi soir, ce fut le cas pour une motion déposée par l'élu Front de Gauche intitulée «Pour un moratoire sur la décision gouvernementale concernant les contrats aidés». Synthétisée en deux phrases, cette motion dit ceci : «la décision annoncée par le gouvernement de ne pas renouveler les contrats aidés et de ne plus en signer de nouveaux plonge un grand nombre de collectivités et d'associations dans des difficultés insurmontables pour assurer leurs missions de service public. Alerté par de nombreuses associations albigeoises, le conseil municipal réuni ce 25 septembre demande au gouvernement un moratoire afin de ne pas compromettre l'activité indispensable de ces associations et de préserver les perspectives d'insertion des personnes actuellement sous contrat.»

«Inquiets sur le devenir du tissu associatif»

La mairie a eu recours à ce dispositif pour de l'aide au recrutement. «Par souci de transparence, a expliqué la maire, nous avons perçu 35 000 à 40 000 €. Chaque contrat aidé faisait par ailleurs l'objet d'une formation. Il est bien évident qu'Albi ne va pas être la collectivité la plus impactée. Néanmoins, lors de la venue récente de la ministre du Travail, je lui ai rappelé les nombreuses contraintes des structures d'insertion. On a aussi évoqué les problèmes du secteur associatif consécutifs à la fin des contrats aidés. Vous vous doutez bien que le budget de la ville ne peut pas être en croissance sur les éléments de ressources humaines. On ne pourra pas embaucher ces contrats aidés même si certains secteurs sont protégés comme l'aide à la vie scolaire ou le social. Nous partageons vos incertitudes et vos craintes sur les autres secteurs. Il faudra peut-être que les associations se débrouillent avec des bénévoles. On ne pourra pas non plus démultiplier les subventions aux associations. Nous sommes clairement inquiets sur le devenir du tissu associatif dont on voit bien qu'un certain nombre de ses missions ne pourront plus être assumées.»

Auteur de la motion, Roland Foissac a insisté sur le fait qu'il aimerait que la future présidente de la Communauté d'agglomération de l'Albigeois (C2A) recense rapidement et de la manière la plus exhaustive possible l'ensemble des associations en péril sur l'Albigeois. Je pense sans trop me tromper que cela concerne des centaines de personnes. La fin des contrats aidés : c'est un plan social silencieux.

JR.

Albi, le 22 septembre 2017
MOTION
déposée par Roland FOISSAC
au Conseil Municipal du 25 septembre 2017
Pour un moratoire sur la décision gouvernementale
concernant les contrats aidés
La décision annoncée par le gouvernement de ne pas renouveler les contrats aidés et de ne plus en signer de nouveaux plonge un grand nombre de collectivités et d'associations dans des difficultés insurmontables pour assurer leurs missions de service public.
Alerté par de nombreuses associations albigeoises, le Conseil municipal d'Albi, réuni le 25 09 17 demande au gouvernement un moratoire afin de ne pas compromettre l'activité indispensable de ces associations et de préserver les perspectives d'insertion des personnes actuellement sous contrat.
Roland FOISSAC
Elu du CLIC Front de Gauche.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.