Fédération PCF 81 du Tarn

Fédération PCF 81 du Tarn
Accueil
 
 
 
 

RABASTENS (Tarn) ET LE SAHARA OCCIDENTAL. Voix de la dignité au Conseil municipal.

RABASTENS ET LE SAHARA OCCIDENTAL.

Chronique d'une mystification déjouée.

 

DES VOIX DE LA DIGNITE AU CONSEIL MUNICIPAL DE RABASTENS.

 

Le 13 avril, soit à peine 10 jours après la déclaration de l'ONU SPS 03/04/2019 15:45 exigeant le démantèlement d'un nouveau mur de sable construit par le Maroc à proximité du territoire sarhaoui (Sahara Occidental) occupé, près de Mahbes, en le qualifiant de « violation majeure » de l'accord militaire N1, M Pierre Verdier, maire de Rabastens, présentait un projet de jumelage de la commune tarnaise avec la ville « marocaine » de Bir Gandouz _ projet porté avec la consule générale du MAROC à Toulouse. A noter pour la clarté de la situation que Mme la députée Verdier Jouclas est vice présidente du groupe d'amitié France Maroc.

 

Courant juin, notre camarade Monique Sanchez, militante aux côtés du peuple sarhaoui et de la République démocratique Sahraouie(RASD) de longue date écrivait à M Pierre Verdier : 

 

« Monsieur le Maire,

J'ai lu dans La Dépêche, que vous souteniez l'initiative de jumelage avec une ville "marocaine" du Sahara occidental, Bir Gandouz. Le Sahara occidental est à vrai dire la dernière colonie. Le 16 octobre 1975, la Cour internationale de justice indique qu'avant la colonisation espagnole qui prend fin le 26 Février 1976, le Sahara Occidental n'appartenait ni au Maroc, ni à la Mauritanie.. Le 26 décembre 2016, l'arrêt de la Cour de justice européenne réaffirme que le territoire du SO ne fait pas partie du Maroc. Des représentants de l'AFASPA sont souvent refoulés à l'aéroport de Rabat. Il y a des prisonniers politiques qui n'ont même pas le droit de visite et qui font la grève de la faim...

Par contre je peux vous dire que je suis favorable aux jumelages qui créent des liens humains

Avec mes respectueuses salutations. ».

 

 

 

 

* Maroc-Sahara occidental

Le mur de sable, appelé aussi le «Berm», est un mur long de 2700 km construit par le Maroc au Sahara occidental entre 1980 et 1986.
Malgré un nom qui pourrait évoquer une certaine fragilité, le mur de sable est un véritable ouvrage militaire composé de remblais de sable sur 2 ou 3 lignes, de champs de mine, de barbelés  et surveillé en permanence (120 000 soldats marocains stationnées au Sahara).

Ainsi, d'avril à juin, nombre d'interventions sont venues éclairer la situation d'occupation du Sahara Occidental par le Maroc et défaire le costume humanitaire et culturel habillant le projet.

Finalement, début juillet, le conseil municipal a désavoué majoritairement le projet et empêché que la commune de Rabastens ne soit associée à une quelconque collaboration avec les forces d'occupation marocaine du Sahara Occidental.

 

 

Il en eût été tout autrement si l'agenda culturel avait programmé un concert de Aziza Brahim, née à Tindouf en 1976, opportunément présente en France, puisqu'elle chantera le samedi 27 juillet au Festival Nuits du Sud de Vence (après avoir été déprogrammée en début d'année par l'Institut du monde arabe sous pression du Maroc !).

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.